Sélectionne la portion de texte à éclaircir (80 words max)
Step 1 - N° 25

Questions sur la Méditation – Devenir conscient de soi (partie 2)

Cet article a été traduit temporairement par Google Translate. Les articles originaux ont été écrits en italien. Si vous souhaitez nous aider à améliorer la traduction dans votre langue, contactez-nous parcourrier électronique. Merci.

Page 1 sur 10

Angel : Bienvenue dans une nouvelle leçon sur la méditation. Aujourd’hui, je vais répondre à toutes vos questions : profitez-en pour dissiper vos doutes sur la technique méditative.

Étudiant : Salut Angel. Merci pour l’opportunité. Je voudrais vous demander : pourquoi utilisons-nous le silence total pendant la méditation ?

Ange : Salut ! La méditation a pour but de nous faire évoluer et nous permet de reconnaître des capacités auxquelles nous n’avions pas accès auparavant, en raison de distractions mentales excessives. Comme vous pouvez le voir, passer du temps à réfléchir – comme nous le faisons toujours – ne fait pas évoluer nos compétences, nous devons donc reconnaître nos erreurs et changer notre méthode. Notre pensée est surtout influencée de l’extérieur, donc par les autres, par les présences, ainsi que par les programmes énergétiques extérieurs qui sont plus négatifs qu’autre chose. La pensée est influencée et manipulée, contrairement à la perception dans le silence mental qui, si elle évolue à des niveaux élevés, ne peut être conditionnée. Pour cette raison, à travers une méditation absolument non-pensée, nous nous engageons à faire évoluer nos fonctions sensorielles, afin de pouvoir suivre un guide qui n’est pas influencé par des facteurs externes mais qui connaît la vraie vérité. A travers la méditation nous voulons permettre à notre plus haute Conscience de communiquer et de nous guider, de toujours nous faire savoir quel est le bon chemin et le meilleur choix à prendre plutôt que de faire des erreurs que nous regretterons, seulement pour avoir été influencés par la masse, la négativité ou des décisions des autres. En fait, vous ne parlez pas avec des mots ! Si nous décidons de penser même pendant la méditation, comme nous le faisons tout le temps dans notre vie, nous répétons sans cesse la même erreur car nous empêchons la « voix » de notre moi plus évolué de communiquer, l’étouffant avec mille pensées et distractions. Elle communique par intuitions. Les pensées mentales et les bavardages prennent facilement le dessus et vous font oublier que vous devez vous concentrer sur votre véritable objectif de vie, vous faisant toujours penser à autre chose ; de cette façon, vous vous oubliez toujours. La méditation vous permet de reconnaître que vous pouvez très bien vivre même si vous passez une demi-heure par jour sans penser à vos problèmes ou à vos doutes, découvrant ainsi que vous vivrez encore mieux que prévu. Non seulement cela : pendant cette demi-heure, vous permettrez à vos compétences d’évoluer et à votre ego de respirer, vous laissant ainsi la possibilité de prendre conscience. Ogni volta che pensi e rimugini, che ti lasci prendere dai dubbi nella tua vita, stai permettendo alle influenze negative di entrare, lasciando il libero accesso agli altri oa qualcos’altro di instradare il tuo pensiero verso la direzione che hanno scelto per te al posto ton. Malheureusement, la pensée peut être influencée et même plus facilement que vous ne le pensez ; pour cette raison, nous devons prendre du temps pour nous et rester sans réfléchir, car même quelques minutes peuvent vous permettre de comprendre, de prendre conscience de vous-même et d’éviter de vous laisser influencer de l’extérieur.

Étudiant : Salut Angel. J’ai beaucoup de difficulté en méditant à garder le silence mental. J’ai besoin de savoir si mon handicap est aussi commun à d’autres élèves parce que j’ai vraiment du mal. Quand je me tais les mots me viennent des images, même certaines qui ne m’apparaissent pas même quand je ne médite pas. Aujourd’hui, par exemple, j’ai reçu une image du visage d’un camarade de classe du primaire dont je ne me souvenais qu’en photos, que je n’avais jamais vu depuis 40 ans et à laquelle je ne pensais pas du tout. C’est incroyable comme l’esprit les trouve tous pour me faire réfléchir.

Page 2 sur 10

Ange : Salut ! Comme vous pouvez le voir en lisant toutes les questions des autres élèves dans les différents articles, la non-pensée est difficile pour tout le monde, alors n’ayez pas peur d’être le seul ! La non-pensée est la technique la plus compliquée précisément parce qu’elle est la plus importante : c’est la clé de l’évolution de toutes les autres capacités.

Si c’était simple, ils seraient tous éclairés maintenant, mais les preuves prouvent le contraire. Avez-vous remarqué à quel point il est difficile de retenir la non-pensée car, bien qu’il s’agisse d’une technique sous-estimée par beaucoup, dès que vous essayez de la pratiquer, quelque chose veut vous lancer n’importe quelle pensée indésirable, absolument n’importe laquelle ! Afin de ne pas pouvoir vous maintenir dans le silence mental pendant quelques minutes, ils partent également à la pêche aux souvenirs les plus anciens ou aux images imaginatives les plus absurdes et vous les lancent pour vous distraire. C’est une bonne chose que vous l’ayez remarqué, car beaucoup tombent dans le piège et s’abandonnent à ces pensées, se plongent dans les diverses imaginations, oubliant plutôt le but de la méditation. Comme si cela ne suffisait pas, beaucoup cèdent aux pensées qu’on leur lance et s’illusionnent qu’ils sont eux-mêmes évolutifs, même si ce n’est qu’un fantasme. Le fait que vous reconnaissiez le mécanisme que votre cerveau active dès que vous essayez de méditer est un bon début, car vous commencez à comprendre comment fonctionne Low et au-delà. Vous réaliserez à quel point la non-pensée est importante, encore plus malgré tous les efforts qu’ils ont déployés pour essayer de vous empêcher de la garder. En outre, il y a aussi une autre raison pour laquelle lorsque vous commencez à méditer, vous obtenez toutes ces pensées, images et parfois même de longues scènes comme des films d’esprit. La méditation est très douce, ses effets sont pour ainsi dire « doux », donc vous ne vous rendez pas compte de ce qu’elle fait car elle a un toucher léger. En réalité, cependant, la méditation a un effet beaucoup plus important que vous ne le ressentez. Pendant que vous pratiquez, cela nettoie votre esprit des traumatismes, des pensées et des souvenirs, donc cela fouille dans votre esprit et efface tout, pas seulement les mauvais souvenirs ! Ainsi, pendant que cela clarifie et range votre esprit, il peut arriver que certaines de ces pensées remontent à la surface et que vous les voyiez. L’énergie que vous absorbez pendant la méditation se glisse dans les pensées de votre esprit pour les purifier, les nettoyer de tout programme négatif – dont vous n’étiez même pas conscient – et travaille sur des centaines et des centaines de données à la fois, donc parmi toutes celles-ci, certaines flottent. Elle travaille dans votre inconscient, dans vos salles de mémoire et saute de la pensée à la mémoire sans respecter un ordre chronologique, afin que des moments qui se sont passés il y a de nombreuses années et des moments récents puissent vous venir à l’esprit ensemble. Dans votre esprit, il y a des couches et des couches de poussière et de saleté, elles sont là depuis longtemps et se sont installées profondément à l’intérieur, vous ne réalisez donc pas à quel point il y a de la saleté. Ainsi, lorsque vous passez le balai, l’accumulation de poussière monte et toute la pièce se remplit d’air gris, vous faisant tousser des nuages de poussière qui se sont créés, vous montrant à quel point il était sale et à quel point il a besoin d’un bon nettoyage. Pourtant, jusqu’à ce que vous passiez devant le balai, vous ne réalisiez pas à quel point il était sale. De même, lorsque vous méditez, vous battez les tapis et, ce faisant, toute cette poussière qui était cachée dans les fibres qui donnait l’impression que tout était en ordre et que tout était propre, mais ce n’était pas le cas. Lorsque vous nettoyez votre esprit par la méditation, vous déplacez ces poussières d’énergies négatives qui s’étaient accumulées, de sorte que certaines remontent à la surface précisément parce que vous les nettoyez. Quelle est la prochaine étape ? Empêchez cette poussière de retourner à sa place et de se salir à nouveau. C’est pourquoi, pendant que nous méditons, l’énergie nettoie notre esprit en ramenant des souvenirs et nous devons encore rester dans la non-pensée, pour que les énergies négatives sortent et s’en aillent, au lieu de retourner à leur place et de se salir à nouveau. Si, d’un autre côté, vous restiez à observer chaque pensée qui refait surface à la surface, vous retiendriez ces énergies en vous et rejetteriez la poussière dans les tapis de votre maison. La non-pensée doit être cohérente, alors maintenez-la pendant que vous méditez pour nettoyer votre esprit et maintenez-la même lorsque la poussière remonte à la surface pour terminer le nettoyage.

Étudiant : Pourquoi tant d’autres spirituels enseignent-ils à observer la pensée pendant la méditation ?

Page 3 sur 10

Angel : Simple, parce que ne pouvant retenir la non-pensée ils veulent aussi empêcher les autres de savoir le faire, pour ne pas se sentir les seuls incompétents. Beaucoup de gens s’abandonnent à la pensée et préfèrent même se leurrer que l’observer (et donc penser pendant la méditation) est une action évolutive. Pourtant, tout au long de leur vie, ils continueront à n’avoir ni évolutions psychiques ni facultés éveillées. Ce n’est pas un hasard si les gens qui perdent leur temps à observer leurs pensées, au lieu de méditer dans la non-pensée absolue, ne résolvent rien dans leur vie même s’ils disent pratiquer. C’est évident : ils ne méditent pas, ils disent juste qu’ils savent comment le faire et cela ne veut pas dire le faire correctement.

Étudiant : Je pense que la méditation est la chose la plus difficile pour moi.

Angel : Je le pensais aussi au début de mon parcours, puis je me suis rendu compte que c’était moi qui l’avais compliqué. Il faut juste de la bonne volonté.

Étudiant : Je voulais savoir comment éliminer l’anxiété. Y a-t-il une méditation particulière ?

Angel : La méditation est toujours la même : concentrez-vous bien sur les respirations profondes et respirez le prana blanc tout en méditant sur les chakras. De cette façon, une pratique constante vous permettra d’annihiler l’anxiété et le stress. Moi aussi, j’ai souffert d’anxiété et d’asthme pendant de nombreuses années et je ne m’en suis complètement débarrassé qu’après avoir commencé à pratiquer la méditation. Alors méditez sur les chakras comme je vous l’ai conseillé et vous verrez par vous-même à quel point il est vrai que la méditation guérit ces problèmes pour vous.

Étudiant : Je me suis récemment inscrit à l’Académie et avec vous, j’ai commencé à méditer, mais je trouve cela plus compliqué que prévu. Je n’arrive pas à vider complètement ma tête des peurs, des angoisses et des soucis. Comment puis-je faire?

Angel : Apprendre à ne pas penser n’est pas facile et cela ne prend même pas peu de temps ; il faut de l’engagement et surtout de la persévérance. Ces termes sont toujours entendus mais peu comprennent ce qu’ils signifient. Par engagement, je veux dire que lorsque vous méditez, vous devez vous efforcer de rester concentré le plus longtemps possible, plutôt que de vous abandonner à la pensée sans donner le moindre signe de résistance. Beaucoup se plaignent d’échouer dans la technique, mais combien s’engagent vraiment ? Il est beaucoup plus facile de passer du temps à écouter de la musique et à réfléchir à vos problèmes ou à vos fantasmes, puis, après 30 minutes, à vous plaindre de ne pas pouvoir rester dans l’absence de pensée. La technique n’est pas magique, elle ne marche pas toute seule, il faut travailler dur pour apprendre la méthode et compléter une séance de méditation en se concentrant dans le silence mental. De plus, il y a un besoin absolu de constance : qu’est-ce que la constance ? C’est la continuité de la technique au jour le jour. Si vous avez pratiqué la méditation il y a quelque temps mais que vous avez arrêté, cela ne veut pas dire qu’aujourd’hui vous pouvez vous réveiller comme par magie le matin et réaliser que vous avez une parfaite non-pensée. La méditation n’est pas magique. L’évolution vient avec une pratique constante, c’est-à-dire mettre en œuvre la technique tous les jours sans la sauter pendant de longues périodes. Pour obtenir des résultats, vous devez méditer tous les jours, tous les jours, au lieu de le pratiquer tous les deux jours, tous les deux jours, tous les deux jours ; il est clair qu’autrement des résultats concrets ne sembleront jamais arriver. Pour améliorer votre détachement des peurs, des angoisses et des soucis, vous devez vous concentrer davantage sur la relaxation, ce qui, entre autres, augmentera votre stabilité et vous rendra plus capable même dans la technique de ne pas penser. Les chakras offrent une aide incroyable pour surmonter ces problèmes, je vous recommande donc de méditer dessus.

Étudiant : Malheureusement, quand je médite, je ne peux m’empêcher de penser à n’importe quoi. Par exemple, vous dites que je dois me concentrer sur un chakra, mais n’est-ce pas aussi une pensée ?

Page 4 sur 10

Angel : Penser est une chose, se concentrer en est une autre. Je vais vous expliquer la différence. Rester dans la non-pensée signifie que pendant la méditation, vous n’avez pas à penser aux tâches ménagères, aux souhaits que vous aimeriez réaliser, aux divers types de fantasmes, aux souvenirs qui peuvent resurgir dans votre esprit ; vous n’avez pas à penser en mots ou en images, mais vous devez être capable de rester présent en ce moment, concentré uniquement sur votre chakra, sans laisser votre esprit vagabonder entre des pensées anciennes ou futures, en oubliant ce que vous faites ici et maintenant. Rester concentré sur le chakra, en revanche, permet de rester conscient du moment présent Ici (où vous êtes) et Maintenant (à ce moment précis). Penser et fantasmer est très différent de se concentrer, parce que penser vous emmène ailleurs, loin de là où vous êtes maintenant, donc cela vous distrait ; se concentrer à la place vous fait prendre conscience de ce moment, où vous êtes maintenant et ce que vous faites. Penser rend inconscient, se concentrer rend conscient.

Étudiant : J’ai commencé votre méditation il y a quelques jours et je lis mieux la première étape. Habituellement, en méditant, j’ai l’impression de m’endormir, mais je suis éveillé. De plus, après la méditation, je ressens le besoin de dormir et j’ai des rêves dans les rêves, jusqu’à ce que je puisse réellement me réveiller. Qu’est-ce que ça peut être?

Angel : Vous ne méditez que depuis quelques jours, alors ne vous attendez pas à comprendre tout de suite tout ce qui vous arrive : laissez-vous le temps de comprendre à travers d’autres séances. En méditant, si vous pratiquez bien la relaxation, votre corps se détend tellement que vous pouvez vous sentir presque lourd, comme si vous vous endormiez, bien que vous soyez alerte et donc éveillé. Il n’y a rien d’étrange à cela. Pour la même raison, vous avez envie de vous reposer grâce à la relaxation obtenue grâce à la méditation. Votre corps est bien détendu et comme cela arrive tous les jours (ou plutôt toutes les nuits) quand le corps se détend tellement alors il finit par s’endormir ; c’est pourquoi ceux qui sont trop tendus ont du mal à dormir et ont tendance à souffrir d’insomnie. Mais la méditation est destinée à vous réveiller, pas à vous endormir. C’est pourquoi même lorsque le corps se détend et souhaite que vous vous endormiez, vous devez vous engager à rester éveillé et conscient, concentré sur vos chakras. Tout dépend du but que vous avez donné à la méditation : voulez-vous l’utiliser uniquement pour la relaxation ? Si c’est le cas, détendez-vous et dormez mieux. Cependant, si votre objectif est d’améliorer votre vie et d’éveiller vos capacités mentales et spirituelles, ne laissez pas la méditation rester une simple pause relaxante, mais pratiquez-la avec un état d’esprit plus sérieux, exactement comme vous le faites pour les objectifs que vous souhaitez atteindre. atteindre. Par conséquent, même si vous vous sentez somnolent, je vous conseille de ne pas vous endormir avant la nuit : dormir chaque après-midi et après chaque séance de méditation vous endort dans tous les sens, vous faisant revenir à des vibrations basses et diminuant fortement les effets de la pratique, vous éloignant de la vraie conscience et de l’évolution spirituelle.

Étudiant : Salut Angel. Je me sens toujours très fatigué car je dors très peu. La méditation me donnera-t-elle aussi plus d’énergie dans ce domaine ?

Angel : Oui, tout à fait. Lorsque vous méditez vous prenez de l’énergie qui vous aide d’abord au bien-être physique, ensuite elle ira améliorer vos capacités sensorielles. Selon la quantité de méditation que vous faites, votre santé s’améliorera plus rapidement, donc aussi l’énergie physique destinée aux activités quotidiennes ; deuxièmement, votre esprit évoluera. Votre corps utilisera l’énergie tirée de la méditation pour se purifier et améliorer votre santé, votre bien-être interne et externe, votre humeur, vos problèmes physiques, etc. Ainsi, cela vous donnera plus d’énergie, vous serez plus détendu, vous pourrez faire vos corvées de la meilleure façon, vous serez plus attentif et éveillé, vous serez plus conscient, vous vous sentirez plus énergique, car le premier effet de la méditation se voit dans votre bien-être physique et émotionnel.

Page 5 sur 10

Etudiant : Si je m’endors avant la fin de la méditation, est-ce comme si je n’avais rien fait ? Je garde le temps avec la musique mais je ne suis jamais précis, est-ce un problème ?

Angel : Oui, s’endormir pendant la méditation vous fait ne pas terminer la séance, donc évidemment c’est comme si vous ne l’aviez pas finie. Vous devez essayer de rester éveillé, en vous concentrant bien sur les chakras. Il faut aussi garder les bonnes heures, donc on peut s’aider des sonneries ou du minuteur du téléphone, le réglant pour qu’il sonne à la fin des bonnes minutes. Ou vous pouvez utiliser l’un des nombreux mix que nous avons mis à disposition sur notre chaîne youtube .

Étudiant : Y a-t-il une certaine élasticité ou devez-vous être super précis ?

Angel : Inutile d’être rigide, l’important est que vous preniez la méditation au sérieux au lieu de la faire par vous-même et de ne pas obtenir de bons résultats, et que vous finissiez ensuite par critiquer la méditation alors que vous avez eu l’erreur de vouloir la pratiquer en inventant le technique ou des étapes à votre goût, et non de la méditation elle-même.

Étudiant : Salut Angel. Quand vous dites « respirez le prana du chakra », dois-je imaginer respirer avec cette zone comme s’il s’agissait d’un poumon ?

Angel : Dans un sens oui, mais je pense que c’est plus comme un sac qui se remplit à chaque respiration, donc pas comme un ballon qui se remplit et se vide au fur et à mesure que vous respirez mais comme un sac qui se remplit continuellement, de plus en plus. de façon à agrandir le contenant et le faire grandir pour contenir plus d’énergie, donc faire évoluer le chakra.

Etudiant : Pendant la méditation, comment puis-je trouver le point exact du chakra à toucher ?

Angel : Pas besoin de mesurer avec une règle pour trouver le point, car ce qui compte c’est d’être dans la bonne zone, donc même si on s’écarte de 2 cm, il ne se passe rien de mal ; l’important est que si vous voulez méditer sur le chakra du cœur, ne mettez pas vos doigts sur votre tête, sinon vous ne trouverez pas ce chakra, d’accord ?

Étudiant : Hahaha d’accord ! Je perçois mieux le chakra du Mental que les autres, je sens qu’il est différent, alors que les autres se taisent.

Angel : Oui, les chakras sont tous différents les uns des autres, en fait certains se font sentir immédiatement et d’autres se font attendre. Par exemple, le chakra Chi est généralement le plus compliqué à méditer car il a tendance à donner peu de signaux au départ. Avec le temps il deviendra exactement l’inverse, car c’est le chakra le plus physique et ce sera celui qui donnera plus de signaux, s’il est bien entraîné, que les autres qui paraîtront plus silencieux. Le chakra de l’esprit, en revanche, est généralement celui qui donne le plus de signaux au début du voyage, en fait il pourrait commencer à pulser même pendant la journée en dehors de la méditation, et c’est un excellent signe ! Cependant, je le répète, si vous placez vos doigts un peu plus haut ou un peu plus bas, cela n’a pas d’importance, l’important est que vous restiez dans cette zone ; vous restez toujours au centre, ni à droite ni à gauche, donc vous le trouverez certainement.

Page 6 sur 10

Étudiant: Il y a quelques jours, le chakra de l’esprit m’a «pulsé » toute la journée, est-ce une bonne chose ?

Angel : Oui, c’est parfaitement normal et c’est bon signe.

Étudiant : Je voulais savoir s’il est normal qu’avec la méditation je commence à ressentir des picotements sur la tête, surtout sur la couronne. Et puis une démangeaison sur toute ma tête.

Angel : Bien sûr, c’est normal, car il s’agit de l’énergie qui commence à bouger et cela peut vous donner une sensation de picotement. C’est un très bon signe.

Étudiant : Pendant la méditation, quand je dois respirer du prana, généralement pendant la visualisation, je ne me souviens pas de la lumière qui entre, mais j’imagine une brume très blanche. C’est bien aussi ?

Angel : Oui, pas de problème. Au fil du temps, vous améliorerez votre capacité à percevoir l’énergie et vous la verrez beaucoup plus lumineuse et plus claire.

Étudiant : J’ai essayé la méditation sur les chakras pour la première fois et j’ai vraiment apprécié. Se détendre était facile car j’y suis déjà habitué. Le plus difficile pour moi est de visualiser la couleur blanche. Il m’est très difficile de visualiser les couleurs en général, ce qui me vient plus facilement c’est de voir le bleu électrique (je ne sais pas pourquoi). J’ai passé près d’une demi-heure à essayer de visualiser la couleur et au final c’était un gris clair, j’ai procédé de même avec les chakras, mais y a-t-il une « astuce » pour faire mieux ?

Angel : C’était votre première méditation, il est donc évident que vous n’avez pas parfaitement réussi, mais ne vous inquiétez pas car la visualisation n’est pas le but de la pratique, mais c’est de se concentrer sur les chakras. Ne soyez pas pressé, il n’y a pas d’astuces pour rendre votre évolution encore plus rapide que ce que je vous enseigne pour l’accélérer. Continuez l’entraînement et vous verrez que vous pourrez obtenir d’excellents résultats grâce à une pratique quotidienne constante.

Étudiant : Merci Angel. Dans le document de méditation, vous dites de libérer votre esprit, mais vous dites également de visualiser l’énergie entrant dans notre chakra. Mais comment se vider l’esprit de cette façon ?

Angel : La visualisation dure quelques secondes, puis vous libérez votre esprit. Alors faites-le étape par étape : quand le guide vous dit de visualiser, visualisez le prana blanc, puis quand il vous dit de rester dans le silence mental, restez dans la non-pensée.

Étudiant : Salut Angel. Moi, par contre, j’ai commencé directement par la méditation des chakras car les exercices de préparation sont plus difficiles pour moi. Je ne vois pas la lumière, ou je n’entends pas, alors je suis distrait et j’ai moins de contrôle mental.

Ange : Salut ! Les exercices de préparation servent vraiment à améliorer votre méditation et à atteindre des niveaux de relaxation plus élevés. Pour cette raison, il est important que vous ne sautiez pas la préparation, sinon vous risquez de ne pas pouvoir bien pratiquer la méditation. Cependant, ce n’est pas un problème car la méditation Chakra elle-même explique également comment se détendre. Continuez ensuite avec cet exercice et concentrez-vous sur la pratique de chaque étape que le guide vocal vous indique.

Page 7 sur 10

Étudiant : Je médite depuis peu de temps et pour moi, c’est une expérience nouvelle mais agréablement intéressante. J’ai une question pratique : si j’imagine du prana blanc lorsque j’inspire, que dois-je « imaginer » lorsque j’expire ?

Angel : Le but est de continuer à apporter du prana en nous, donc même lorsque vous expirez, vous continuez à absorber le prana et à le faire gonfler à l’intérieur de vous. Vous penseriez instinctivement que chaque fois que vous inspirez, vous laissez entrer du prana, et que lorsque vous expirez, vous devriez laisser sortir du prana ; mais ne suivez pas cette logique, car lorsque vous méditez, vous devez également absorber le prana à l’expiration. Les chakras ne fonctionnent pas comme les poumons, ils n’ont pas besoin d’expirer l’air : ils peuvent continuer à absorber le prana sans s’arrêter.

Étudiant : Puis-je induire le sentiment de bonheur à travers un souvenir heureux pendant la méditation ?

Angel : Pendant la méditation, il est bon de ne pas penser, alors ne pensez même pas aux souvenirs heureux, car ils vous maintiendraient toujours attaché à un souvenir passé au lieu de rester complètement concentré sur le présent et sur ce que vous faites.

Étudiant : Je déclare que je n’ai commencé mon voyage que depuis une semaine. J’ai du mal à rester dans la non-pensée et à me concentrer sur le chakra en même temps. Existe-t-il une tactique particulière pour encourager la non-réflexion ? Ou juste continuer à insister ?

Angel : C’est normal au début de se retrouver en difficulté avec l’exercice, parce que toute ta vie tu as été habituée à penser avec des mots, donc maintenant ne pas penser semble être quelque chose d’impossible. C’est une question d’habitude et il faudra un certain temps avant que vous vous y habituiez et que vous puissiez garder votre concentration concentrée sur le chakra, car c’est le secret : rester concentré sur le chakra augmente le silence mental. Ça va pas à pas : apprenez d’abord à rester concentré sur votre chakra, comme ça vous ne penserez plus à autre chose ; puis, petit à petit, en pratiquant et en s’entraînant de plus en plus, vous arriverez au point de ressentir le chakra sans avoir à penser avec des mots ou à imaginer ce que vous faites. La pratique vous rendra meilleur en tout.

Étudiant : Je peux me détendre et trouver une sensation bénéfique sur le corps, mais je ne peux pas détendre mon esprit, comment puis-je faire ?

Angel : Ne vous inquiétez pas, la relaxation ne doit pas être un défi ; continuez à pratiquer la méditation et vous verrez qu’à chaque fois vous améliorerez également votre relaxation mentale. La clé est la respiration pranique, car plus vous inspirez de prana, plus vous vous sentirez détendu.

Étudiant : J’ai commencé la méditation de relaxation et la méditation sans pensée il y a quelques jours, je voulais demander si je pouvais avoir une musique relaxante en arrière-plan ou s’il devait nécessairement y avoir du silence.

Page 8 sur 10

chaîne youtube ACD Meditation .

Étudiant : J’ai essayé la méditation sur les chakras et après un certain temps, j’ai vu des figures géométriques bouger ; J’ai aussi vu un incident très sanglant sur une plage qui était impossible à mon avis. Qu’est-il arrivé? Est-ce moi ou y a-t-il quelque chose de lié? Je suis perplexe. Tous vers la fin de la méditation !

Angel : Ignorez toute imagination qui vous vient pendant la méditation et mettez-la de côté, ce n’étaient que des fantasmes destinés à vous distraire. Concentrez-vous uniquement sur le fait de rester concentré sur le chakra et de ne penser à rien, pas même aux symboles, aux couleurs, etc.

Étudiant : Pendant la méditation, alors que j’imaginais que je prenais la lumière du soleil (j’y parvenais à peine), j’imaginais que j’étais face à un de mes amis. Dès que j’ai touché son front avec mon index, il s’est illuminé et moi aussi, plus qu’avant. Qu’est-ce que ça veut dire?

Angel : Ce sont des images qui sont placées devant vous pour vous distraire et vous empêcher de pratiquer une vraie et bonne méditation. Je vous conseille de mettre ces images de côté et de vous concentrer uniquement sur la vraie technique de méditation. Rappelez-vous, cependant, que lorsque vous méditez, vous devez puiser du prana dans l’univers, et non dans le soleil.

Etudiant : Afin de pouvoir faire plus de méditations, si je n’ai pas la demi-heure disponible, puis-je méditer sur un chakra à la fois à des moments différents ? Je veux dire, je suis dans la voiture pendant 10 minutes et je médite sur le Chi, en attendant j’entre dans la salle d’attente et j’ai encore 10 minutes et je médite sur le Plexus et ainsi de suite. Est-ce que cela peut être considéré comme une méditation quand j’accumule tous les chakras à des moments différents ?

Angel : Pas exactement. Si può considerare come caricamento dei chakra al di fuori della meditazione, ma non si può ritenere una vera meditazione in quanto questa necessita di rimanere in silenzio mentale e con gli occhi chiusi per circa mezz’ora di fila, concentrato unicamente sulla meditazione e su nient ‘Autre. Ainsi, la méditation ne doit pas être divisée en plusieurs parties mais doit être complétée entièrement en une seule séance d’affilée.

Étudiant : J’ai essayé votre méditation et je l’ai trouvée très relaxante, félicitations. Je voulais juste comprendre pourquoi vous comptez les chakras pour huit : n’étaient-ils pas sept ? Je m’en souviens d’autres méditations que j’avais essayées dans le passé par moi-même.

Angel : Les chakras sont au nombre de 8, mais il faut savoir que le chakra Kundalini et le chakra Sexuel sont très proches et beaucoup de gens les confondent en pensant qu’il s’agit d’un seul chakra. Cela se produit parce qu’ils ont peu d’expérience et se basent uniquement sur la théorie lue, plutôt que de mettre les techniques en pratique et de découvrir qu’il s’agit de deux chakras distincts et séparés. C’est pourquoi beaucoup reconnaissent 7 chakras alors que j’en distingue jusqu’à 8.

Étudiant : Je déclare que je viens de commencer à méditer, je n’ai fait que trois méditations à ce jour, tirées de l’étape 1. J’ai mis mes jambes en forme de demi-lotus (plus que ça je ne peux pas), mais au bout d’une vingtaine de minutes je suis obligé d’allonger la jambe gauche et ça fait mal. La question est la suivante : vaut-il mieux méditer pendant 20 minutes puis redresser la jambe et perdre la concentration, ou mieux s’asseoir normalement dès le début ?

Page 9 sur 10

Angel : Au début il est tout à fait normal que le corps s’endorme ou soit dérangé par une position à laquelle vous n’êtes pas habitué, puis, comme pour tout, après un peu d’entraînement vous verrez comment vos jambes resteront confortables tout au long de la méditation sans se faire mal. En attendant, jusqu’à ce que vous vous y habituiez, vous pouvez vous dégourdir la jambe en toute sécurité dès que ça fait mal, car la distraction est vraiment minime ; Je fais de nombreuses méditations d’affilée et après quelques heures dans la même position, il arrive que ma jambe ou mon pied commence à s’endormir, alors je les détends et cela ne me crée aucun problème. Donc, le choix vous appartient, si vous préférez, vous pouvez vous asseoir sur la chaise ou vous tenir debout en demi-lotus ; choisissez à chaque fois mais ne vous inquiétez pas. Mais mon conseil est de commencer la méditation assis en demi-lotus et seulement lorsque la position est inconfortable, vous pouvez étirer votre jambe ; de cette façon, vous commencez à vous habituer à cette position et de temps en temps, il sera de plus en plus facile de la maintenir pendant toute la durée de la technique.

Étudiant : Pour moi, la position du lotus est très inconfortable, je dois bouger après environ 10 minutes.

Angel : La position du lotus complet est très difficile et ce n’est même pas nécessaire, en fait je recommande de pratiquer le demi-lotus, qui est certainement beaucoup plus facile pour tout le monde ; il faut juste s’y habituer et chacun a son temps. Lorsque vous ressentez une gêne, étendez simplement votre jambe et installez-vous confortablement. Ne vous laissez pas distraire et décourager par si peu.

Étudiant : Je médite en demi-lotus, avec deux oreillers bas pour soulever mes fesses, les jambes au sol et le dos appuyé contre le mur ; il mio problema è che mi fanno male sia le gambe e soprattutto le caviglie (a fine meditazione, anche se ultimamente un po’ meno), oltre che la schiena che dopo un po’ (circa a tre quarti della meditazione) mi incomincia a far mal. Que recommandez-vous?

Angel : Si vous voyez que cette position est inconfortable pour vous, ne vous inquiétez pas, mettez également quelque chose de doux sous vos chevilles et derrière votre dos. C’est juste une question d’habitude physique, c’est une position que vous n’assumiez généralement pas parce que vous n’aviez aucune raison de le faire. Vous n’avez certainement pas à souffrir, vous devez donc vous installer aussi confortablement que possible avant de commencer à méditer. Si vous ressentez une gêne pendant la méditation, installez-vous comme vous vous sentez le mieux et reprenez la méditation là où vous l’avez laissée. Ce ne sera pas cette moindre interruption qui ruinera votre séance de méditation.

Etudiant : Comme les documents parlent beaucoup de la bonne position lors de la méditation pour avoir les chakras – notamment celui de la Couronne – alignés de bas en haut, préférant la position en demi-lotus, qui est souvent difficile à faire, vous pouvez vous tenir debout avec votre jambes allongées ? Si je m’assois sur le lit avec les jambes allongées, la qualité de la méditation est-elle la même ?

Angel : La différence est vraiment minime, on parle d’un pourcentage très faible, mais je vous suggère de commencer la méditation en position de demi-lotus et seulement ensuite, dès que vous êtes fatigué, de vous dégourdir les jambes et de vous asseoir comme vous vous sentez le plus à l’aise. Chaque jour, essayez de rester dans la même position un peu plus longtemps que la fois précédente ; ainsi en peu de temps, pas même un mois, vous aurez appris à rester en position de demi-lotus sans plus ressentir d’inconfort. Alors ne vous inquiétez pas, l’important est d’être à l’aise.

Page 10 sur 10

Étudiant : Parfois, j’ai le sentiment que je ne ressens les effets des méditations qu’après un certain temps après avoir terminé la méditation, comme me sentir mieux, être plus positif et énergique ; cela ne m’arrive pas tout de suite ou juste pendant que je médite. C’est normal?

Angel : Oui bien sûr, vous venez de commencer à pratiquer donc vous devez encore vous adapter à la méditation et apprendre à reconnaître ses effets, mais comme pour tout il est normal que vous ressentiez les effets plus tard et pas forcément au moment même où vous pratiquez. Lorsque vous allez à la salle de sport, vous remarquez que vos muscles se renforcent le lendemain et les jours suivants, bien qu’au moment précis où vous vous entraînez, il peut sembler que vous n’obtenez aucun résultat. En effet, l’effet d’entraînement continuera à fonctionner même lorsque vous êtes au repos, et pas seulement pendant que vous vous entraînez. Le fait est que si vous ne pratiquez pas, vous ne commencez pas l’évolution, tout comme si vous ne faites pas d’exercice, vous ne pouvez pas renforcer vos muscles.

Étudiant : Pour bien méditer, faut-il être dans un endroit « calme », exempt d’énergies négatives ? Parce que je suis sûr qu’il y a beaucoup d’énergie négative dans ma maison, principalement apportée par un membre de la famille ; Je ne sais pas si cela peut causer des problèmes.

Angel : Tu médites pour rendre cet endroit positif, donc il n’y a rien d’autre à attendre. Si vous vivez dans une maison qui a de l’énergie négative, ce n’est pas un problème : vous la changerez grâce à la méditation, la rendant plus positive. Si vous deviez changer l’énergie dans des pièces qui sont déjà extrêmement positives, vous ne seriez même pas aussi poussé à pratiquer. Nous pratiquons précisément pour améliorer nos vies et l’énergie de l’environnement dans lequel nous vivons. Alors ne vous inquiétez pas.

Étudiant : Et en méditant, le porteur de cette énergie négative peut-il aussi en bénéficier, à son insu ?

Angel : Absolument oui, la méditation va aussi purifier son énergie et le rendre plus positif, de sorte qu’il diminue la négativité qu’il apporte dans la maison. Ou, d’une manière ou d’une autre, cela garantira qu’il – lorsqu’il apporte des énergies négatives – est incapable de rester beaucoup dans la maison et de porter de telles influences avec lui. L’énergie et la protection sont très intelligentes et savent très bien se comporter, elles le savent encore mieux que nous.

Étudiant : En plus de la méditation, allez-vous nous apprendre d’autres méthodes pour être irréfléchis et améliorer ce que vous nous avez montré jusqu’à présent ?

Ange : Bien sûr. Comme vous pouvez le voir, le Chemin de l’Académie est divisé en 9 étapes, dans lesquelles je vais vous enseigner des millions d’informations. Chaque étape consistera en 100 documents chacun, où j’aborderai tous les sujets les plus importants, en augmentant les détails et les réponses que vous souhaitez connaître dans chacun d’eux. Vous trouverez tous les enseignements répartis de la meilleure façon, pour augmenter et simplifier votre apprentissage. Nous aborderons différents sujets en plus de ceux déjà abordés, afin que les bases soient comprises et portées à des niveaux supérieurs. A travers ce chemin vous apprendrez certainement le silence mental.

Étudiant : Merci, je suis très heureux d’avoir été accepté à l’Académie et c’est mon premier cours collectif ! Je médite régulièrement depuis environ 10 jours. J’ai commencé tant de fois, mais ensuite j’ai abandonné parce que je ne pouvais pas m’arrêter de penser, et même maintenant je suis dans la même situation. Je ne peux pas m’empêcher de penser, je peux le faire pendant quelques secondes, mais ensuite je recommence. J’en étais venu à la conclusion que la méditation n’était pas pour moi. Maintenant, cependant, je réessaie, ma question est : en continuant à méditer, petit à petit, est-ce que vous arrivez toujours à libérer votre esprit ou y a-t-il une technique spécifique qui pourrait m’aider ?

Angel : Vous n’avez pas à vous inquiéter si vous avez rencontré des difficultés initiales avec le silence mental ; l’important est de comprendre qu’à la base de tout il y a apprendre à se reconnaître, rester conscient de l’instant et ne pas penser au passé ou au futur. Concentrez-vous uniquement sur le présent de ce moment précis, ainsi vous pourrez améliorer votre non-pensée. Les mots ne vous feront pas évoluer, mais il faut essayer et réessayer avec de l’entraînement. La pratique est ce qui vous rendra fort, car une simple lecture théorique ne peut suffire. Low veut vous faire croire qu’il est impossible de sortir de ce programme, et donc qu’il est impossible de ne pas réfléchir. Toute votre vie, vous avez pensé et couvé, pensez-vous qu’en quelques jours vous pourriez totalement changer ? Il faut de la pratique, de la pratique, de la pratique; ça commence par de petits pas. Si vous avez recommencé, même s’il vous semblait que rien n’avait changé, cela signifie que quelque chose a changé ; sinon pourquoi revenir ? Ce n’est que 10 jours, ne vous attendez pas à casser des montagnes. Vous sentez-vous plus motivé ? C’est déjà un pas, sinon pourquoi es-tu encore là ? Parce que quelque chose vous pousse à continuer. La non-pensée mettra longtemps à devenir parfaite, il ne faut pas se sentir inférieur. Il y a ceux qui ne peuvent toujours pas le garder parfait après quelques années, car tout dépend de combien ils se sont entraînés pendant cette période, et non du temps écoulé depuis qu’ils se sont inscrits sur le site. C’est normal, mais il faut s’engager sans se décourager, et tu verras qu’avec de la pratique tu y arriveras mieux que tu ne le penses maintenant. C’était très dur pour moi aussi au début, ne vous inquiétez pas. Beaucoup de spirituels ont abandonné mais nous ne devons pas finir de la même façon.

Étudiant : Merci Angel ! Vos cours sont essentiels.

Angel : Nous avons terminé pour aujourd’hui, mais je serai heureux de répondre à vos questions dans la prochaine leçon. À bientôt!

Fin de la page 10 sur 10. Si l’article vous a plu, commentez ci-dessous vos sentiments lors de la lecture ou de la mise en pratique de la technique proposée.

Ce document est la traduction de l’article originel https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/archives/4401du site Accademia di Coscienza Dimensionale.

Ce document est la propriété de https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/.Tous les droits sont réservés à toute utilisation non autorisée, totale ou partielle, du contenu inséré dans ce portail, y compris le stockage, la reproduction, le retraitement, la diffusion ou la distribution du contenu par l’intermédiaire de toute plate-forme technologique, support ou réseau électronique sans autorisation écrite préalable de l’Academy of Dimensional Consciousness, ACD. Toute violation sera poursuivie légalement. ©

1608 commentaires
  • lunarian - 13:08 16/06/24

    Once again a helpfull Q&A ! I was assuming that the chakras fill up independendly from the breathing, so it's nice to read the bag like explaination for visualization ! Also nice to read that others feel these body and energy sensations around the chakras too .

  • Tali Medaglia per aver completato lo Step 1 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 1 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 4 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 5 per la 2ª volta - 15:30 15/06/24

    Lezione bellissima e utilissima per risolvere tanti dubbi, sia a studenti nuovi, ma anche ai vecchi per rispolverare la base! E' davvero molto affascinante leggere del fatto che la meditazione pulisce e riordina la mente, ed è bellissima la metafora che hai fatto con la pulizia, esprime benissimo il concetto e motiva tantissimo a tenere il silenzio mentale, soprattutto quando si presentano a noi immagini o ricordi vecchissimi, che siano belli o brutti. Rileggere questa lezione mi ha fatto ricordare che prima di iniziare a meditare, ormai tanto tempo fa, soffrivo davvero tantissimo di ansia che non mi permetteva di vivere serenamente, facendomi vivere un inferno anche il più piccolo avvenimento di vita quotidiana. Ora tutto questo è così lontano da me che nemmeno mi ricordavo che ne soffrivo! Leggendo della studentessa che si è arresa subito appena ha iniziato a meditare mi ha fatto riflettere sul fatto che questo è un pensiero che ci inculcano nella massa, cioè di voler avere tutto e subito, senza avere pazienza o mettersi d'impegno, con la consapevolezza che ci vuole tempo. In questo percorso ci insegni anche come pensare nel modo giusto, visto che la società ci ha strutturato a pensare in modo che ci danneggia in tutti i versi, non arrivando mai ad ottenere quello che vogliamo. Grazie infinite!

  • vincens - 18:58 13/06/24

    Per me il silenzio mentale diventa più difficile quando la voce guida dice proprio di non pensare a nulla. A quel punto la mia attività mentale si scatena e penso che il Low sia contento e si faccia due belle risate! Ritornare in presenza è davvero una fatica! Agganciarsi al respiro è un ottimo metodo per rientrare in meditazione. Ho iniziato a meditare da seduta, poi per la posizione scomoda ho praticato da distesa, adesso mi sto allenando nuovamente in posizione di loto.

  • antonio-pattara - 20:41 10/06/24

    Mi è davvero difficile essere costante, ma come dice nella lezione il fatto di tornare a provare è sinonimo che qualcosa sta cambiando in me. Grazie

  • falcon_1691 - 22:05 03/06/24

    Sto meditando giornalmente con costanza esattamente da un mese. Ho letto attentamente tutte le domande e risposte perché avevo bisogno di chiarimenti. Devo dire, al contrario di quanto afferma Angel sulla difficoltà maggiore di sentire il Chakra del Chi, che invece sento molto di più di quello del Plesso e del Cuore. Sento anche molto bene il chakra della Mente e della Corona, soprattutto quello della Corona mi dà la sensazione di una forza che spinge verso l’esterno. Riesco anche a fine meditazione vedere l’energia e questo mi gratifica. Il problema principale è, come vedo, comune a tutti, il non pensiero: per quanto mi sforzi mi accorgo di pensare anche non volendo. Altro ostacolo la posizione, il mezzo loto riesco a tenerlo veramente per pochissimo tempo quindi preferisco desistere perché mi accorgo che, essendo una posizione non troppo consona per me, finisce per farmi ulteriormente deconcentrare. Per non parlare della visualizzazione della luce bianca, riesco ad immaginarmela proprio per tempi brevissimi. Essendo una principiante per il momento mi accontento dei risultati ottenuti, ma il mio obiettivo è perfezionarmi e sono sicura di riuscirci. Non riuscirei a concludere la giornata senza meditare

  • Lince Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 1 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 4 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 5 - 23:15 29/05/24

    Trovo che sia sempre importante riprendere dalle basi. Avevo bisogno di qualche consiglio per migliorare le mie meditazioni ed il non pensiero e questo articolo oltre ad essere servito a questo mi ha ricordato tante cose. Mi ha ricordato come sia l'energia positiva a migliorare luoghi ed eventi. Mi ha ricordato che l'energia attraverso le protezioni ecc sa molto meglio di noi cosa sta facendo. Mi ha ricordato anche quanto sia importante concentrarsi realmente a meditare con un forte non pensiero e cercando di svolgere la tecnica al meglio così da percepire la verità. Grazie Angel!

  • FeBo - 12:03 28/05/24

    Personalmente anch'io all'inizio facevo fatica a tenere il non pensiero e credo di aver capito anche il motivo. Quando sei convinto da sempre che tutti i pensieri che ti passano per la testa sono tuoi è difficilissimo tenere il non pensiero, perchè è come se il tuo ego non accettasse il fatto che tu improvvisamente volessi spegnere tutti i pensieri. Solo meditando con costanza ti accorgi che la maggiorparte delle immagini che ti passano per la testa e delle riflessioni sono indotte perchè arrivano improvvisamente senza che tu le abbia chiamate, ti si innestano nella testa senza che tu le abbia realmente pensate e attirate a te. Quando ho preso consapevolezza di ciò, allora è stato molto più semplice decidere di eliminare passo dopo passo qualsiasi pensieri mi fosse passato davanti perchè non lo sentivo più mio. E devo dire che giorno dopo giorno vedevo i miglioramenti e percepivo molto meglio l'energia entrarmi dentro ai chakra e iniziavo a vedere l'energia anche mentre praticavo. Ancora sono agli inizi ma non avrei mai pensato di ottenere questi miglioramenti in così poco tempo e di percepire sensazioni mai provate prima. Solo con la pratica vedi quanto lo stare in non pensiero aiuta veramente ad elevarti e a farti entrare in connessione con la parte più intima di te stesso. Altra cosa che mi ha aiutato a inserire la meditazione nella mia quotidianità (e spero veramente di continuare così per il resto della mia esistenza in questa dimensione) è stata la presa di coscienza di quanto essa sia rilassante e sia importante, in quanto il benessere che si prova meditando è unico e lo si può sperimentare appunto solo meditando! Non c'è altra azione che puoi fare durante la giornata in grado di darti un benessere e una pace così elevata. Ti fa sentire in connessione con l'Universo e una parte del tutto. Ho tantissima strada ancora da fare, ma la gioia di praticare e di constatare, giorno dopo giorno, i miglioramenti che la pratica effettivamente porta è qualcosa di veramente inestimabile!

  • leonella - 11:29 27/05/24

    Anch'io ho difficoltà a mantenere il non pensiero. Tuttavia, mi rendo conto che se io sono determinata a meditare tutti i giorni, riesco a riconoscere molte trappole del Low (l'amica che non sentivo da tempo e che alle 23 inizia a chattarmi, proprio quando tutti dormono e io mi sento tranquilla e pronta a meditare ....mi è successo veramente!!!!). Riconosciute, vado avanti e mi impegno a meditare, anche alle 2 di notte, senza mai saltare un giorno. Questo mi aiuta molto, la determinazione nel voler meditare fa anche dire: ora mediti bene, stai nel non pensiero...stai lavorando su di te, non farti distrarre, non perdere tempo!

  • caiocaio Medaglia per aver completato lo Step 1 per la 2ª volta - 11:13 26/05/24

    ieri meditando a un certo punto ho cominciato a sentire una strana voglia di andare a trovare un'amica che non vedo da tanto. ma si può? proprio mentre medito devo pensarci? e dici vabbè non pensarci. non sono riuscito a togliermi quel pensiero pensando ai dettagli di come avrei passato la serata con lei per quasi metà del tempo, nonostante mi rendevo conto di starci pensando, per qualche secondo riuscivo a stare in non pensiero ma ecco che spuntava di nuovo e ha preso il sopravvento per il resto della meditazione. mi son reso conto quindi che a volte non è solo questione di volontà ma c'è qualcosa di piu forte dietro e cosa piu rilevante è l'esperienza che si ha, perché piu ci si allena e piu si impara. in ogni caso appena finito di meditare quella voglia che avevo di andare a trovare quella persona proprio quella sera stessa è scomparsa, mi ripetevo di non avere voglia e che non aveva senso, a dimostrazione che era solo un pensiero che mi voleva distrarre proprio nel momento della pratica, pazzesco. riflettendo su una domanda in particolare, quella che dice di pensare a un ricordo felice per indursi la felicità.. sicuramente pensare a prescindere non va bene però il senso c'è ovvero è buono volersi sentire felici ma deve essere per la giusta causa ovvero la meditazione stessa. quando pratico molto bene sento quella cosa dentro che mi fa sentire felice di essere in quel momento, che mi fa dire "cavolo sto meditando" e mi fa sentire speciale rispetto agli altri, sapere che ho quella marcia in più, che la Prana viene per me perché sono io a riconoscerla e richiamarla.

  • lararock - 12:43 24/05/24

    Domande e risposte utilissime, specialmente sulla capacità di mantenere il non pensiero, questo mi fa capire quanto le mie difficoltà siano quelle di tanti. Nonostante le difficoltà nel mantenere il non pensiero e non avendo ancora trovato una costanza devo però dire che piccoli risultati di cambiamento del mio modo di essere già ci sono, perciò questa la vedo come una conferma di quanto potente sia meditare e soprattutto una volta provata, anche se ci saranno difficoltà nella costanza per quanto mi riguarda, non credo che potrò più farne a meno.

  • alessand - 13:26 23/05/24

    Una bella raccolta di domande/risposte che rimane efficace anche durante delle fasi avanzate, perché possono sembrare dubbi "leggeri", ma riguardano la base stessa del percorso e "rispolverarle" può far sol che bene.

  • bethelight - 16:26 19/05/24

    Proprio in questo periodo sto leggendo in contemporanea il libro 7, che approfondisce anche il non lasciarsi trasportare dalle fantasie e dai pensieri che ci intrappolano in una realtà illusoria e ribadisce quindi l'importanza di stare nel presente e in ciò che si sta facendo. Io ovviamente l'ho detto in modo riassuntivo e senza dire troppo, ma lì vengono aggiunte delle informazioni notevoli e di grande importanza! Tornando all'articolo, i consigli di queste lezioni sono sempre utili da rileggere e per quanto io abbia iniziato a meditare già da circa un paio di anni, ed ho ottenuto diversi benefici, mi ritrovo comunque ancora in alcune problematiche, perché appunto tutto sta nell'impegno di rimanere concentrati durante la pratica, infatti purtroppo la concentrazione è un mio punto debole in generale, ma ci sto lavorando sempre più ✨

  • mirador Medaglia per aver completato lo Step 1 per la 2ª volta Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 4 - 21:32 08/05/24

    La meditazione sui chakra e il non pensiero sono la base di tutto. Meditando come ci insegna Angel accediamo ad un tonale più alto che agli inizi ci aiuta, col tempo e la costanza, a liberarci da quei pesi che ci portiamo dietro da tutta una vita; è esattamente questo che ho riscontrato da quando sono in ACD e da quando ho iniziato a meditare. Continuando con il percorso e aver ottenuto un livello di consapevolezza e conoscenza più alti rispetto a prima si inizia a vedere e comprendere realmente tutto ciò che ci viene nascosto fin dalla nascita. La prana è un tipo di energia intelligente e il nostro corpo fisico è predisposto per questo tipo di energia tramite i chakra che possono contenerla e utilizzarla. Rileggendo gli articoli trovo sempre qualcosa che ho tralasciato o che è stato aggiunto, con cui arricchire le mie conoscenze e le mie pratiche

  • Galanasoul - 01:51 04/05/24

    Rileggo questo articolo dopo qualche mese e mi rendo conto di averne completamente dimenticato i contenuti. La meditazione in non pensiero permette alle nostre capacità di evolverci senza essere vittime di energie negative, anche esterne. Angel è sempre (sempre!) estremamente chiara e dolce, generosa, nel dare le sue indicazioni, conoscenze e informazioni. Essere consapevoli è fondamentale. Che bello quando Angel dice che la meditazione ha "un tocco gentile!!". Noi non ci rendiamo conto di quanto essa sia efficace nel "riordinare" e pulire la nostra energia. Quella sporcizia sarà tolta per sempre se riusciamo a stare in non pensiero. Credo di essere stata fortunata nell´aver incontrato persone che mi hanno insegnato il non pensiero, anche prima di entrare in ACD. Il tipo di yoga che praticavo, però, includeva la meditazione su solo unchakra durante ogni sessione. Ricordo ancora la prima meditazione in non pensiero solo sul Chakra del Cuore! Questo posso ora vederlo come uno step della mia evoluzione, ma la meditazione di Angel, in non pensiero ma su 5 Chakra, sta diventando davvero una pratica importante nella mia vita. Sento l´ energia che entra in me e il mio benessere interno ed esterno sta migliorando,. Mi piace ancora ascoltare l´audio su ACD, avevo pensato di cambiare e farlo con il timer, ma ancora no, non sono pronta. Io sento molto il Chakra Chi e quello della Corona e li percepisco collegati e, al momento, credo di aver sperimentato la connessione fra i Chakra.

  • Lince Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 1 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 4 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 5 - 19:45 01/05/24

    È importante riprendere le basi è praticare nel miglior modo possibile senza farsi aspettative e soprattutto senza dar retta al pensiero. Il pensiero ti vorrà sempre distrarre o buttare a terra. In questo momento ho solo voglia di vivere, sperimentare e capire e lo voglio fare anche attraverso la pratica! Sebbene i pensieri che mi spingono a pensare che far tutto questo mi renderà triste sono molto forti, ma io non devo dargli retta e mi devo fidare. Grazie Angel e grazie per spendere tutto questo tempo e queste energie per noi!