Sélectionne la portion de texte à éclaircir (80 words max)
Step 1 - N° 40

Le Low Frequency – Le Régulateur anti-expériences (partie 3)

Page 1 sur 4

Dans la leçon précédente, je t’ai expliqué que Low utilise deux méthodes principales pour nous faire descendre et nous maintenir ancrés à la basse vibration. La première méthode est notre propre réflexion, par l’intermédiaire du régulateur ; la deuxième méthode est l’utilisation des personnes qui nous entourent, qui créent des situations et des affaires qui doivent « nécessairement » nous impliquer, même si, en réalité, elles pourraient se passer de nous et résoudre le problème elles-mêmes sans nous faire perdre de temps. La basse fréquence utilise le régulateur pour exploiter notre propre pensée contre nous. Il t’est probablement arrivé dans le passé de vivre une expérience particulière, c’est-à-dire paranormale, et au moment précis où elle s’est produite, tu as eu conscience qu’il s’agissait de quelque chose d’absolument vrai, de réel, de la preuve que cela existe. Mais ensuite, le lendemain ou même quelques heures plus tard, tu as commencé à douter de l’expérience qui t’était arrivée, à penser qu’il s’agissait d’imagination et que, pour une raison absurde, tu avais été influencé et avais une vision déformée de la réalité. Pourtant, tu sais très bien que tu ne peux pas te suggérer toi-même à partir de rien. Par exemple, tu peux devenir suggestible si, après avoir passé la nuit à regarder des films d’horreur, vous ne peux pas à t’endormir car le moindre bruit te fait penser qu’il y a un monstre dans la maison. Il n’est cependant pas possible de penser qu’il s’agit d’une suggestion, lorsqu’il n’y a aucune corrélation entre ta routine très normale de travail ou de tâches effectuées par habitude, et un soir particulier où tu commences à sentir que quelqu’un t’observe alors que tu es seul dans la maison et que, bien qu’il n’y ait pas de vent et que toutes les fenêtres soient fermées, des objets dans la maison commencent à tomber et à faire des bruits forts. Il est clair que dans ce cas, il ne peut s’agir d’une suggestion, même lointaine, car la sensation ne provient pas de la vision d’un film d’horreur, mais des événements réels qui se produisent dans ta maison. Et pourtant, pour une raison absurde, le lendemain, vous penseras que tu as été influençable, et qu’après tout, il est normal que les objets tombent tout seuls, car « ça arrive à tout le monde ».

Le Régulateur est le moyen que Low utilise pour nous faire penser ce que Low veut que nous pensions. Le régulateur est un capteur appartenant à notre cerveau, toujours actif mais qui s’intensifie à des moments précis, qui fonctionne un peu comme le capteur de douleur : en effet, ce dernier fait en sorte que dès que ton corps ressent une douleur, par exemple si tu tiens ta main à côté d’une cuisinière allumée, il déclenche l’entrée de réaction, c’est-à-dire que votre main s’éloigne pour éviter de se brûler. il s’agit d’une réaction spontanée de notre cerveau, qui sert dans ce cas à sauvegarder nos vies. Le capteur du régulateur fonctionne à peu près de la même manière : dès que tu te lèves du tonale, ou que tu essaies de le faire, il déclenche immédiatement le mécanisme Low pour te ramener à un tonale bas, c’est-à-dire pour te ramener à la vibration de basse fréquence. Le Régulateur est le moyen que la Basse utilise pour parler dans notre esprit avec notre voix, avec l’intention de nous faire croire que c’est nous qui pensons de cette façon. Il s’agit essentiellement d’un sens de notre cerveau que la basse fréquence utilise pour remarquer immédiatement lorsque nous élevons notre vibration, afin de pouvoir intervenir, de l’intérieur ou de l’extérieur, pour nous abaisser à nouveau immédiatement. De l’intérieur, par des pensées, des doutes et des obsessions, et de l’extérieur, par des bruits distrayants, des personnes qui nous contactent ou des événements qui se produisent « tout seuls » et nous font perdre beaucoup de temps. Le Low, par l’intermédiaire du Régulateur, remarque l’élévation de ta tonale, due à une expérience qui s’est produite, ou l’idée de commencer à pratiquer, pour intervenir et ensuite t’abaisser, ou t’empêcher de commencer la pratique destinée à t’élever, afin que cela ne se produise pas. Tout cela ne doit pas t’effrayer, car il n’y a rien à craindre, car Low n’est pas « sombre », mais c’est un grand fardeau, car si elle fait tout cela pour te maintenir à terre, cela signifie que ton Eveil est beaucoup plus important que tu ne le penses.

Page 2 sur 4

Le Low utilise le Régulateur pour te faire douter de tes propres expériences et de celles des autres, en te faisant croire que tout n’est que suggestion, ou en vous poussant à déprécier ces expériences en les faisant paraître moins fortes qu’elles ne l’étaient réellement. Pendant ce temps, utilisez le regulateur pour te faire complètement oublier les expériences qui te sont arrivées, ou qui t’ont été racontées, afin que tu restes complètement à une vibration basse, dormante et inconsciente de ce qui se passe dans ta vie et dans celle des autres. Tu peux avoir une mémoire infaillible pour les souvenirs « normaux », mais sois assuré que tu ne seras pas aussi capable de te souvenir des souvenirs paranormaux. En effet, cela dépend non seulement de votre mémoire, mais aussi de l’énergie de ces souvenirs et de la vibration dans laquelle ils se trouvent. Il est beaucoup plus difficile de se souvenir des expériences paranormales et surtout de les conserver en tant que souvenirs lucides, car le régulateur s’assurera de les effacer, en te faisant t’en souvenir partiellement et avec une pensée diminuée, en te faisant passer pour des rêves ou en te les faisant oublier complètement. Le Low Frequency est une vibration basse, qui te maintient ancré dans sa propre vibration. dès que tu te lèves de tonale et essaies donc d’être à une vibration plus élevée que la basse, ton Régulatuer essaie de te faire redescendre, en te faisant penser à des pensées qui ne visent qu’à te ramener à une vibration basse. Par exemple, par la pratique, tu éleves ton tonalité au-dessus de la vibration Low, alors pour te faire redescendre, elle te fait penser à arrêter immédiatement la méditation pour aller faire la vaisselle, te faisant penser à cela comme une action urgente qui ne peut pas attendre 20 minutes de plus. Maintenant, en lisant ce qui est écrit, cela te semble absurde et tu penses que ces méthodes ne pourraient pas te toucher, mais dès que tu t’assieds pour t’entraîner et que tu commences à devenir plus puissant, les pensées les plus ambiguës te viennent à l’esprit, comme l’idée de devoir téléphoner à quelqu’un pour lui dire quelque chose – qui à ce moment précis te semblera d’une importance vitale – comme l’idée de devoir envoyer un fichier ou un message important à quelqu’un pour lui rappeler quelque chose, te fait croire qu’attendre une minute de plus gâcherait tout, et qu’il est donc préférable d’interrompre ta méditation pour discuter avec cette personne, plutôt que de la faire attendre 10 minutes de plus, ce qui d’ailleurs ne changerait rien pour elle.

Avec chacun d’entre nous, il utilise des méthodes qui sont plus persuasives pour notre caractère personnel, parce qu’il est notre contrôleur personnel : il fait partie de notre cerveau, donc il sait bien mieux que quiconque quelles méthodes et quelles excuses utiliser pour nous faire entrer dans le mécanisme d’abaissement de la conscience. Ainsi, avec chacun d’entre nous, il utilise des méthodes différentes, mais peu importe la manière, ce qui compte, c’est qu’il parviendra à te faire arrêter de t’entraîner avec les excuses les plus futiles aussi souvent qu’il le pourra. C’est à toi de prendre conscience de ses méthodes et de t’assurer qu’elles ne te trompent pas. Est-il vraiment si urgent d’envoyer ce message ? Tu ne peux vraiment pas résister 10 minutes de plus avant de passer ce coup de fil et de savoir où se trouve ta petite amie ? Tu penses vraiment que la vaisselle va s’enfuir si tu ne la laves pas tout de suite ? Pourtant, toutes les excuses sont bonnes pour te distraire pendant la méditation et te faire décider, spontanément, de l’interrompre ; lorsque tu ne peux pas l’interrompre par d’autres moyens. Dans ces moments-là, tu auras vraiment l’impression que l’excuse que Low te présente est la plus raisonnable et la plus logique, de sorte que tu te sentiras obligé de la suivre, même au prix de sauter la méditation et d’oublier ton chemin spirituel. Il est très, très doué pour te faire croire que tous ces obstacles et ces pertes de temps qu’il te présente sont d’une importance capitale, à tel point de faire courir après eux et que tu y perdes ton temps, même si tu sais toi-même que ce n’est qu’une perte de temps qui ne te mènera nulle part, mais tu décides quand même de les poursuivre.

Low utilise le Régulateur de notre cerveau, pour nous faire avoir des doutes, des obsessions, des pensées frivoles qui nous empêchent d’évoluer spirituellement. Ainsi, la Basse utilise l’accès que la Nature a à notre esprit, pour pouvoir nous garder connectés à la basse vibration, parce que notre cerveau et donc notre esprit pensant est complètement connecté à cette planète.

Page 3 de 4 

Alors que la Nature a accès à notre esprit, puisque nous sommes nés et faisons partie de cette Planète, le Low exploite cette voie d’accès pour manipuler nos pensées et nous faire penser à nous éloigner de tout ce qui pourrait nous faire évoluer spirituellement. Bien sûr, il est très intelligent, et les pensées qu’il exploitera ne seront pas du genre « Ne t’approche pas de ce qui pourrait te faire t’éveiller, sinon tu seras libre et je ne pourrai plus te manipuler », mais il insérera des pensées comme « Aujourd’hui est un bon jour pour consommer beaucoup d’alcool! Tu méditeras demain ! » et ainsi te faire tomber dans l’inconscience totale, même si tu es conscient que demain tu ne méditeras pas du tout. Tu ne te rends pas compte que c’est ton Régulateur qui parle, parce que Low accède à ton esprit d’une manière complètement « naturelle », en tirant parti de la nature même de ton corps humain. Cela signifie qu’il devient impossible de le reconnaître, sauf dans les cas où il est trop évident pour ne pas être remarqué, mais dans la plupart des cas, le Régulateur parle comme vous parlerais ; tu te convaincs donc que c’est tu qui penses de cette façon. Je t’ai donné l’exemple d’une expérience paranormale, comme percevoir une entité ou la voir de tes propres yeux, et peu après, le Régulateur t’a fait croire qu’il s’agissait d’une hallucination, d’un problème de vision, ou que tu avais tout imaginé. Il se peut même que tu aies vécu une expérience beaucoup plus forte, comme le fait d’être sauvé d’un grave accident et de percevoir, peu avant, une présence qui se tenait à tes côtés ; pourtant, plus tard, tu as pensé que tu avais tout imaginé et qu’il n’y avait personne à tes côtés. Tu te concentreras beaucoup plus sur les dommages subis par la voiture, plutôt que de passer un seul instant à te souvenir et à essayer de comprendre ce qu’était la sensation d’avoir quelqu’un à tes côtés pendant l’accident. Je suis d’accord pour dire que les dommages à la voiture sont importants, mais est-il vraiment nécessaire d’exclure complètement l’expérience paranormale de ton esprit et de tes souvenirs ?

J’ai choisi ces exemples parce qu’il vous est sûrement arrivé quelque chose dans le passé que tu n’as pas pu expliquer, parfois des expériences très fortes que tu as vécues il y a même des décennies, et pourtant tu as décidé de ne plus y penser par peur ou par apathie, comme si y penser te fatiguait. Ici, il s’agit d’une étape fondamentale pour comprendre ce qu’est Low. Pourquoi penser à une expérience paranormale devrait te fatiguer ? Parce que tu n’as pas envie d’y penser, mais tu peux passer des heures à penser à des problèmes, à des factures à payer, à tout ce chaos mental que tu as dans la tête chaque jour, mais tu sens-toi « fatigué » de penser, ne serait-ce qu’une minute, à une expérience spirituelle ? Tu te sens fatigué, parce qu’il est effectivement fatiguant de s’élever à une vibration plus élevée, par rapport à la basse vibration dans laquelle nous avons toujours vécu. Le Low est comme un plan vibratoire sur lequel nous vivons tous. Il existe de nombreux plans de vibration plus élevés et plus bas que le plan standard sur lequel nous nous trouvons. Nous vivons tous dans le Low, mais il y a ceux qui choisissent de s’enfoncer encore plus profondément, et ceux qui choisissent de s’entraîner pour rester à un niveau tonal plus élevé que la vibration basse.

Nous sommes tous nés dans la base Low, mais si nous prenons l’exemple des personnes qui consomment des drogues, qu’il s’agisse de substances lourdes, légères ou de boissons hallucinogènes, toutes ces substances conduisent la personne à vivre dans une vibration basse encore plus basse et plus stagnante que celle d’une personne qui ne les utilise pas. En effet, la consommation de drogues, mais aussi d’alcool, conduit les gens à vivre dans un plan bas plus profond et plus stagnant que ceux qui ne consomment pas ces substances, à tel point qu’il leur devient plus difficile d’en sortir. Au contraire pour ceux qui tentent d’évoluer spirituellement, et qui vivent donc des expériences spirituelles (sans consommer de drogues !). Parce qu’elles sont anti-éveil, contrairement au nom et aux fausses illusions avec lesquels on te les vend !) parce que les expériences spirituelles t’élèvent en tonalité et te font vivre sur un plan vibratoire plus élevé que le bas. Pour ceux qui ne pratiquent pas, et qui n’ont donc pas l’habitude d’élever leur tonalité à une vibration plus élevée que le commun des mortels, il est plus « fatiguant » de se souvenir d’une expérience paranormale, car se souvenir nécessite de penser à un événement qui s’est produit à un moment où ta vibration était élevée.

Page 4 sur 4 

Lorsque ton tonale s’élève, il ne te donne aucun signal physique, mais c’est tout à fait spontané et normal pour ta conscience, donc te éleves ou baisses ton tonale sans t’en rendre compte du tout. Lorsque tu penses à des expériences spirituelles qui te sont arrivées, ton tonalité s’élève pour te permettre de te souvenir de ce qui s’est passé et d’essayer de te le faire comprendre, mais si tu n’êtes pas habitué à maintenir cette tonalité, le simple fait de penser à un souvenir spirituel te fera te sentir « fatigué », comme si tu avais une soudaine baisse d’énergie. Ce n’est pas « nomal », mais cela se produit précisément parce que tu n’as pas l’habitude de rester avec une tonalité légèrement plus élevée que lorsque tu vives en Low. Pour ceux qui pratiquent au contraire, cela devient plus facile et moins fatigant, car ils peuvent accéder à la vibration de ce souvenir précis sans plus d’effort.

Il faut toutefois préciser que le fait de penser au souvenir d’un événement spirituel survenu dans le passé n’élève pas ta tonalité de plus d’un millième de degré, contrairement à la pratique de la méditation et d’autres techniques psychiques. En fait, pendant les premières méditations, il peut te sembler que la pratique de la méditation est fatigante, précisément parce que la méditation élève ton tonalité beaucoup plus haut, et dans les premières expériences, il est fatigant de tenir cette tonalité plus longtemps ; en fait, une fois la méditation terminée, tu finiras par faire une action ou une activité qui te renverra directement dans Low, parce que tu ne tiendrais pas cette tonalité plus longtemps. Par exemple, une fois la méditation terminée, tu auras envie de faire la vaisselle, de regarder un film de trois heures ou de passer tout ton temps à discuter avec tes amis, parce que le Low utilisera ton Regulateur pour te donner envie de faire ces choses afin de pouvoir rapidement faire redescendre ton tonalité. Le Low est terrifié à l’idée que tu puisses élever ton tonale et le maintenir élevé, il cherchera donc tous les moyens de te faire baisser à nouveau, éventuellement de tes propres mains. Tu peux donc imaginer Low comme une route plate sur laquelle tout le monde marche, mais lorsque tu éleves ton tonalité par la pratique, c’est comme si vous montes une grande marche plus haut et que tu continues à marcher sur ce niveau, marchant sur la même route que tout le monde mais l’observant d’un demi-mètre plus haut. Il est certain que plus tu monteras, plus la vue sera différente. Le fait est que le point de départ (la première étape) sur lequel tu as grimpé ne restera pas toujours le même, car il te suffira d’accomplir des tâches quotidiennes telles que nettoyer la maison, aller au travail, sortir avec des amis, pour descendre de la marche sans t’en rendre compte et reprendre la marche sur l’étage inférieur sur lequel tout le monde marche.

Il n’est donc pas du tout facile de rester dans le ton haut tout au long de la journée, et nous ne pourrions pas non plus passer 24 heures sur 24 à méditer ; pourtant, la méditation est le seul moyen par lequel nous pouvons sortir du ton bas. Ensuite, en effectuant d’autres techniques secondaires mais aussi absolument importantes, il est possible de maintenir un peu plus longtemps la tonalité élevée acquise par la méditation. La méditation élève ton tonalité, puis avec d’autres pratiques enseignées dans les Steps, comme la technique d’être conscient pendant la journée, elle te permet de maintenir ton tonalité un peu plus élevée et de ne pas retomber immédiatement dans le Low. Par conséquent, plus vous pratiqueras, plus il sera facile et moins fatigant de maintenir la hauteur tonale, tandis que cela redeviendra difficile dès que te passeras un certain temps sans pratiquer. En outre, chaque expérience que tu as vécue se situe dans un plan tonal différent ; en d’autres termes, plus cette expérience était à une vibration élevée, plus il est « fatigant » d’y penser et de s’en souvenir en détail. Bien sûr, il n’est pas facile de reconnaître si cette expérience était « légèrement plus élevée » ou si elle était à une vibration très élevée ; tu apprendras à les reconnaître avec le temps et la patience. Ce qui est important pour le moment, c’est de réaliser que lorsque tu es à un niveau vibratoire/tonal Low, il t’est difficile de comprendre pleinement ces concepts, que ce soit à partir d’une lecture comme l’exemple de cette leçon, ou en te souvenant d’une expérience. D’autre part, il devient beaucoup plus facile et spontané d’apprendre et de comprendre ces connaissances et expériences après avoir médité, parce que tu as un tonale beaucoup plus élevé, ce qui te rend plus « actif » et « éveillé ».

Dans la prochaine leçon sur le Low Frequency, j’expliquerai plus en détail comment le Régulateur joue dans l’abaissement de ton tonalité, quelles sont les méthodes que le Low utilise le plus souvent pour te maintenir bas, et sur quel plan se situent les souvenirs de tes expériences paranormales. En attendant, je vous recommande de pratiquer la méditation et de lire les prochains articles de ce Step.

Fin de la page 4 sur 4. Si l’article vous a plu, commentez ci-dessous vos sentiments lors de la lecture ou de la mise en pratique de la technique proposée.

Ce document est la traduction de l’article originel https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/archives/4795du site Accademia di Coscienza Dimensionale.

1567 commentaires
  • mochi - 20:16 15/06/24

    Il low mi ha fatto saltare la luce e rompere il televisore, è veramente incredibile tutto questo.Tutto questo perché stavo aprendo gli occhi su una situazione,ma grazie alla meditazione sui chakra,alla protezione psichica,e al non pensiero sono riuscita a reagire in modo positivo.Per questo ringrazio questa accademia di vero cuore, perché sto imparando tanto

  • nike Medaglia per aver completato lo Step 1 - 12:44 13/06/24

    Low Frequency, parte della coscienza del nostro pianeta, quella più stagnante e basse, agisce tramite il regolatore, una componente legata al nostro corpo, svolgendo un azione proposita all anti coscienza, per impedirci di alzarci di livello vibrazionale. Il low, è il nemico numero 1 per l evoluzione, perché non potrà mai abbandonarci, avrà sempre un canale preferenziale nella nostra vita. Finché usiamo il corpo. Ci spingerà a non praticare, ci spingerà a svolgere azioni che ci abbasseranno di tonale dopo aver praticato, ci potrà spingere a fare qualcosa di estremamente basso per ostacolare il nostro progresso anche in maniera impattante, magari con una sbornia. L alcool, come le droghe, ci portano in basso a livello stagnanti, ancora più bassi di quello del low stesso se usati in maniera assidua. Infatti tutti siamo nel low, anche chi corre e si allena tutti i giorni mangiando sano, o ha letto un sacco di libri su argomenti spirituali, solo a un livello diverso del low, solo praticare ci farà alzare di tonale, e tramite le tecniche poi dovremo mantenere alto questo tonale per fare si di assicurarci punti nella nostra sfida al sistema anti coscienza. Infatti esso agirà subdolamente su di noi, perché parlerà attraverso le nostre menti, accreditando eventi spirituali o appunto impedendoci di averne spontaneamente. Agirà internamente con pensieri, o agirà esternamente su animali, su persone, ma possiamo star sicuri che agirà per tenerci ancorati a questo piano materiale e tenete per sé la nostra consapevolezza. Grazie a tutti i membri di acd. Buonagiornata

  • Migno99 - 12:57 12/06/24

    Bello bello , grazie , dopo un po' di pratica diventa evidente quanto poco ci sia di reale in tutto questo,e quanto tutto porti sempre di più ad affondare, inizialmente ogni volta che dovevo meditare "trovavo" delle scuse per rimandare il più possibile, ma la costanza fa si che una pratica porti all altra. 💪💪

  • gilberto Medaglia per aver completato lo Step 1 Medaglia per aver completato il libro Prendiamo Coscienza degli ALIENI - Vol. 7 Medaglia per aver completato il libro Il Sigillo delle Vite Passate - Vol. 1 - 16:05 11/06/24

    Assolutamente vero! Parto con l'idea che è il momento di meditare, e subito salta fuori qualcosa che prima non c'era. Cose banalissime tipo... berrei un bicchiere d'acqua. Normale, certo, possiamo avere sete, ma tre secondi prima dell'idea di andare a meditare non avevamo sete? No, perché l'idea non era ancora partita. Comunque lo so che è il low, e non dico che non mi freghi più, proprio no, però mi scatta in automatico un... sono io che penso così, oppure è il low? Questo mi aiuta tantissimo, quindi nell'esempio precedente, gli dò retta, bevo un bicchiere d'acqua e vado a meditare. Durante la Meditazione, veramente non so come possano comparire certi pensieri... saltano fuori persone che avrò visto un paio di volte in tutta la mia vita, non eravamo amici, non so praticamente nulla di loro, non m'interessa nemmeno sapere cosa facciano o vivano, e nemmeno ricordo il nome, ma eccole lì! Le cose più strane accadono sempre durante la meditazione. Ad esempio, un piccolo movimento muscolare di un muscolo della spalla sinistra, scaturito dal niente. Prima di meditare non c'era, dopo la meditazione non c'è. Durante la meditazione, qualsiasi cosa faccia per bloccare quel movimento fallisce; non fa male, però distrae, ma ho provato a spiegare al low che durante la meditazione qualsiasi cosa faccia, non la smetto, vado avanti, magari il non pensiero sarà un po' più breve, però non mollo. Evidentemente non l'ha capito che anche se mi fa venire un prurito improvviso, non mi schiodo di lì, e che tanto il prurito è una sensazione che se non ci fai caso se ne va da solo. Io penso che il low con me stesse tranquillo, per 60 anni sono rimasto addormentato, e forse era sicuro che visto come vivevo non mi sarei mai più svegliato. Invece improvvisamente un giorno ho trovato il link che mi ha portato a questo sito, e lui sapeva cosa sarebbe successo, perciò prima di farmi cliccare sul link, mi ha fatto attendere per un sacco di tempo, ma non c'è stato verso, nonostante mi fossi dimenticato dove fosse il link, e nemmeno sapessi di cosa si trattasse, ma sapevo chi me lo aveva inviato, e chiesi dove fosse, e venne il momento di cliccare su quel link; da quel momento lì sono qui, e ho conosciuto il low, ma non solo quello fortunatamente :D. Grazie Angel!

  • sole15 - 12:33 09/06/24

    Le meditazioni verrebbero una meraviglia se non ci fosse il Low. È incredibile come certi pensieri o fastidi arrivino esattamente e solo quando ci si siede a meditare o fare altre tecniche in cui ti alzi un pò troppo di tonale per i suoi gusti. Il semplice stare seduti diventa una posizione scomodissima e difficile da reggere per molto tempo. Se, invece, si usa la stessa posizione per fare tutt'altra cosa, per esempio guardare tv, puoi starci anche ore e non avvertire il minimo fastidio o dolore.

  • paolino - 22:05 08/06/24

    Dopo una giornata pesante, ecco che ti metti a meditare e il low non si fa attendere . E' come se ti dovesse dare il colpo finale , sa bene come prenderti e distrarti in continuazione ! è vero che continuare e insistere con la meditazione ti alza di tonale, ed è quella che deve vincere , insieme alle altre tecniche per amplificare il risultato! è meglio non prenderlo di petto , perchè vincerebbe lui, meglio conoscere le sue strategie per evitarlo e vorrò sicuramente conoscere quali metodi utilizza spesso per abbassarmi le energie ! nel frattempo medito

  • Fuoco fatuo - 07:23 08/06/24

    Sapevo che c'era qualcosa che provava a disturbarmi durante la meditazione ,ma non sapevo dargli un nome..ora lo so

  • Leonella - 06:13 08/06/24

    Mi sta accadendo, certamente anche grazie alla meditazione, e alle conoscenze qui apprese, di percepire pensieri negativi e di scacciarli immediatamente. Li sento proprio provenire da una forza che vuole tenermi a livello basso, a pensieri bassi, di tristezza, paura o rabbia. Così li lascio andare pensando subito all'opposto, ribaltando tutto al positivo. È un esercizio anche questo, che ogni giorno ha i suoi effetti nella mia vita, e sono più felice e meno stanca, anzi, sento parecchia energia dentro e fuori di me.

  • Leonella - 23:29 07/06/24

    Il Low agisce soprattutto durante la meditazione,succedono cose incredibili. Prima andavo avanti lo stesso, pensando" mediterò meglio domani" ora invece ricomincio daccapo.

  • caiocaio Medaglia per aver completato lo Step 1 per la 2ª volta - 10:58 31/05/24

    Ormai sto cominciando a percepire e riconoscere molto i metodi che il Low utilizza su di me. Riconosco subito, piu o meno, quando un pensiero che mi viene in mente non è mio ma è un qualcosa di assolutamente esterno. Quando devo praticare pratico e basta, non sto lì a pensarci piu di tanto, è una cosa che mi esce naturale perché so che devo e che voglio farlo a tutti i costi. Quindi in questo modo il Low non riesce piu ad attaccarmi. Ci riesce però attraverso i pensieri che non riesco a controllare a volte, ad esempio quando medito ed ecco che mille immagini e ragionamenti incredibili mi spuntano fuori tutte assieme e addio concentrazione, devo lavorare molto bene sul non pensiero, poi tutto in realtà dipende dal rilassamento e dall'intento che ci si mette nel praticare. Anche gli eventi esterni mi influenzano parecchio, o meglio ci provano. Riconosco quando c'è qualcosa che mi fa pensare "devo fare questo" e fatalità è proprio nel momento in cui mi sto per sedere per praticare, ma proprio adesso devo fare quella cosa? è cosi tanto importante? A volte reputo il Low un po' banale, o forse è lui che non riesce ad arrivare al livello della mia vibrazione in quel momento e riesco a sopraffarlo. Alzarsi di tonale significa anche questo, riuscire a riconoscere cose che normalmente non percepiamo, o meglio percepiamo come derivanti da noi stessi, e quindi ci sembra tutto normale. Quando si hanno pensieri "spirituali", fuori dalla normalità, riusciamo a vedere e quindi a comprendere realmente come tutto ciò che ci circonda è stranamente finto, che c'è qualcosa dietro che manovra il tutto. Mi viene sempre molto in mente il film "The Truman Show" pensando a questa realtà costruita in questo modo cosi meccanico e fin troppo perfetto.

  • lararock - 13:08 30/05/24

    Ho alcuni episodi che continuo a ricordare fin da quando ero bambina. Alcuni episodi sono più nitidi di altri e non li ho dimenticati; in questo periodo in cui mi sono avvicinata alla realtà energetica ci penso molto più spesso arrivando a dare una spiegazione più consona a ciò che è accaduto. Probabilmente il Low non me le ha fatte scordare ma in qualche modo mi ha sempre impedito di indagare facendomi credere di essere fuori di testa forse...

  • Francesca67 - 13:52 22/05/24

    Verissimo, e anche un controsenso pensare di stancarsi durante la meditazione che effettivamente dovrebbe essere tutto il contrario essendo una tecnica di rilassamento. Eppure lo noto anche io a volte solo il pensiero di iniziare a meditare mi fa sentire stanca, noto che la mia mente cerca di trovare mille scuse per non farlo, mi vengono in mente cose da fare, persone da chiamare, informazioni da cercare...insomma qualsiasi cosa pur di non meditare! Quindi ogni volta inizio la meditazione sempre un pò come sforzo, specialmente non vedendo (ovviamente) i risultati istantaneamente ecco che la mente entra in gioco di nuovo portando argomentazioni come "stai perdendo tempo" "non serve a niente" e così via. Ora però so da dove arrivano questi pensieri e sensazioni, quindi mi impegno per silenziarli e metterli da parte. È una lotta continua, una resistenza che spero andrà sempre meglio rendendo la meditazione più naturale.

  • Galanasoul - 22:27 10/05/24

    Avevo in precedenza sottovalutato questo documento. Ma è importantissimo! Il fatto di pensare di essermi suggestionata credo mi sia capitato moltissime volte. Verissimo che anche quando mi dedico intensamente a pratiche spirituali, il Low interviene attraverso problemi di altre persone dei quali devo occuparmi. Il regolatore mi ha sicuramente fatto dimenticare molte esperienze, soprattutto quelle legate alla mia infanzia. La meditazione per me è sacra e anche chi abita con me ne è consapevole e lo rispetta. Il mio personale regolatore credo cerchi di sedurmi nel mettermi davanti tentazioni di vario tipo, ma soprattutto, come scritto sopra, preoccupazioni che riguardano persone a me vicine e che amo. Praticare è fondamentale anche per poter ricordare più facilmente le esperienze spirituali e mantenere il tonale alto.

  • FeBo - 12:12 10/05/24

    Mi trovo a non riuscire a contraddire una parola di quest'articolo. Quando si inizia a meditare si comprende quanto, senza che neanche te ne accorgi, il low si insinua nella tua mente, con immagini a caso, facce di persone mai viste, riflessioni sensa senso che arrivano di botto e interrompono il flusso della tua pratica; quando riesci a scacciare queste immagini dalla mente, il low ha già agito per quei 2 o 3 secondi per distrarti e alla fine comunque in quei 2 o 3 secondi ci è riuscito! La concentrazione deve essere altissima durante la meditazione, non bisogna lasciarsi andare al completo rilassamento, ma mentre il tuo corpo e la tua mente si distendono devi sempre rimanere molto concentrato nel tuo intento. Detto questo, per quanto sia forte il mio desiderio di evolvermi e di iniziare a distaccarmi dal low, so che per non perdere gli affetti, per continuare il mio lavoro e la mia vita quotidiana, devo comunque ritornare nella bassa frequenza...mi demoralizza parecchio il fatto che le persone che mi sono vicine (sicuramente a causa del regolatore e dei loro pensieri low) molte volte non capiscono i miei ragionamenti o il percorso che sto facendo, non solo non condividono il mio percorso (cosa che è normalissima in quanto non sonoi qui per cambiare nessuno ne voglio farlo!) ma certe volte hanno quasi paura di vedere un mio cambiamento troppo repentino e vanno quasi in panico pensando che io stia diventando "diversa" da quella che sono stata finora. Li faccio ritornare nella realtà dicendo che io sono sempre stata questa e loro lo hanno sempre saputo, a questo punto mi chiedo con quanta consapevolezza però lo hanno accettato? Prendo tutto questo come una consapevolezza, non voglio viverlo in maniera negativa, adesso so semplicemente che è così, una volta che sperimenti certe sensazioni è difficile tornare indietro; so che il low esiste e non posso più negarlo!

  • lorenzolo - 14:25 04/05/24

    Leggendo questo articolo ho notato come alla pagina 3/4 mi è venuta una grande voglia di smettere di leggere e lasciare il mio commento, e ho pensato “ma si lo farò stasera” cosa che sicuramente non avrei fatto… mi è già capitato in passato ma questa volta ovviamente sono andato avanti a leggere, avendo le prove concrete che fosse il low a parlare. Andando avanti spero di comprendere meglio quali sono i metodi che utilizza per tenerci ad un tonale basso.